Comment rendre un fauteuil plus confortable?

Je vais dans cet article vous parler de 5 façon pour rendre un fauteuil plus confortable

 

Les 5 façon de rendre un fauteuil plus confortable

Le nombre de chaises et de fauteuils de bureau sur le marché est énorme.

Du coup, il est difficile de s’y retrouver dans le labyrinthe des offres.

Nous pouvons trouver des équipements pour 30 euros, mais il y a aussi ceux qui dépassent  les 1000 euros.

Voici ce que je recommande : 

 

1/ les chaises polyvalentes

Quelle est la différence entre eux ?

Eh bien, tout d’abord par la fonctionnalité et la qualité de l’exécution.

Un bon siège de bureau ne doit pas nécessairement être le plus cher.

En effet, comme pour d’autres équipements utiles à la prévention des maux de dos (comme les oreillers ou les matelas orthopédiques).

En plus, il doit simplement être bien ajusté à l’utilisateur.

Je ne m’attendrais pas, cependant, à ce qu’une chaise de 30 à 100 euros puisse être correctement ajustée à une assise de longue durée.

 

  • Le principe du choix d’une chaise est assez simple :

 

Plus une chaise possède de parties réglables, plus il est facile et précis de la régler pour avoir une chaise confortable.

 

Les propositions les moins chères comportent généralement un ou deux ajustements,

Les plus coûteuses même plus de 10.

Est-il vraiment nécessaire d’en avoir autant ?

À mon avis, oui, si quelqu’un passe 8 à 10 heures par jour sur une telle chaise cinq fois par semaine.

Dans un tel cas, les économies réalisées peuvent se traduire par des dépenses beaucoup plus importantes pour le traitement du dos à l’avenir.

 

Voici plusieurs chaises qui ont des fonctions particulières pour se balancer.

 


 

2/ Bien faire pour être plus confortable

N’oubliez pas que la meilleure chaise sans réglage adéquat est une très mauvaise chaise,

En effet, cela fait plus de mal que de bien.

Lors de la mise en place de l’équipement lui-même, il convient de prêter attention à plusieurs aspects clés :

 

  • Hauteur du siège

Le siège doit être placé à une hauteur telle que les pieds de la personne assise puissent reposer librement sur le sol.

En plus, les genoux sont placés dans un pli d’environ 90 degrés.

 

  • Positionnement des accoudoirs

Les meilleurs fauteuils ont des accoudoirs qui peuvent être réglés sur 4 plans différents, notamment :

  • la hauteur,
  • la largeur,
  • la longueur
  • et l’angle.

Le plus important est bien sûr la hauteur des accoudoirs.

En plus, Ils doivent être positionnés de manière à ce que les bras.

Ainsi, lorsqu’ils sont librement pliés au niveau des coudes à un angle d’environ 90 degrés.

En plus, ils aient un appui sur une surface aussi grande que possible des avant-bras.

N’oubliez pas non plus que lorsque nous travaillons devant un ordinateur, nos avant-bras sont souvent placés sur le plateau du bureau.

Ainsi, des accoudoirs trop hauts et non réglables peuvent limiter la possibilité de glisser aussi profondément que possible dans le plateau du bureau.

Cette situation provoque une position forcée du torse.

Du coup, il se penche en avant et surcharge non seulement les lombaires mais aussi la colonne thoracique et cervicale.

Lors de l’allaitement, avoir un fauteuil permettant de facilité la tâche avec le bébé rendre votre moment plus confortable.

Voir les exemplaires que je recommande ici

 

 


 

3/ Profondeur du siège et avoir un support de type coussin

Non seulement la hauteur mais aussi la profondeur de la partie où vous êtes assis est très importante.

Une chaise dont l’assise est trop peu profonde ne supportera pas entièrement votre cuisse sur toute sa longueur (et elle devrait le faire).

D’autre part, un siège trop profond lorsque vous appuyez votre dos contre le dossie.

Du coup, cela forcera votre colonne lombaire à prendre une mauvaise position.

 

  • Position du dossier

Le dossier lui-même est l’un des éléments les plus importants de la chaise.

Tout d’abord, il doit être suffisamment haut pour soutenir toute la colonne lombaire et au moins 2/3 de la colonne thoracique.

Il doit également disposer d’un support lombaire supplémentaire (de préférence réglable).

En plus, sa forme doit ressembler à la courbure anatomique de la colonne vertébrale.

Les fauteuils de bonne qualité sont également dotés d’un mécanisme.

Ainsi, ils permettent de faire passer la position du dossier de la position assise droite à la position semi-allongée.

Grâce auquel la position de travail peut changer et le siège lui-même n’est pas aussi statique que dans les solutions moins chères.

N’oubliez pas non plus que le manque de soutien de la colonne lombaire (uniquement le soutien de la colonne thoracique) sont importante.

En plus il  impose une tension constante sur les muscles paravertébraux et entraîne avec le temps une surcharge de cette section.

Cherchez toujours des chaises avec un support pour toute la colonne vertébrale !

 


 

4/ Soutien lombaire //  support pour le dos

La régulation du soutien lombaire n’est pas essentielle.

Cependant, elle permet d’adapter plus facilement le fauteuil à la courbure du dos.

Si vous êtes le seul utilisateur du fauteuil, vous pouvez choisir le modèle soutenant le mieux votre colonne lombaire au moment de l’achat.

Cependant, si plusieurs personnes utilisent le même fauteuil, il vaut la peine de chercher un modèle avec un support réglable adapté à chaque utilisateur.

 


 

5/ Avoir un Appui-tête

L’appui-tête n’est pas un élément nécessaire à une bonne assise.

Cependant , il vaut mieux avoir un support lombaire réglable, 

Néanmoins, il donne certainement plus de confort et de repos à la colonne cervicale pendant le travail.

L’appui-tête doit être positionné de telle sorte que la ligne tracée entre le sommet de la tête et le centre du cou soit parallèle au reste du torse.

Dans le cas contraire, une poussée excessive de la tête vers l’avant ou vers l’arrière peut entraîner une surcharge de la partie supérieure de la colonne vertébrale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *